Destination :     Thaïlande

1 - Introduction

 

 

Avant de faire place aux photos de notre voyage, voici un petit résumé de là où nous en étions restés après notre escapade Mexicaine et Sud-Africaine de 2011 dont on peut en lire le récit sur : www.pan-faunus.blogspace.fr

Copie de notre conclusion Sud-Africaine :

Quel projet nous permettrait de revenir en Afrique du Sud, d'aider une école dans le bush (Kopi School), de participer à la protection animale, à la conservation de l'environnement et de voyager ?

Une seule réponse s'est imposée à nous..., la création d'une fondation ayant pour but de faire découvrir l'AfdS (et, dans le futur, d'autres parties du monde, si possible...), d'éveiller les participants à la protection de l'environnement et de construire une école digne de ce nom aux petits enfants de Kopi School que France souhaite vivement aider. Nous avons une idée assez précise quant à la façon de monter cette fondation mais nous attendons d'abord de voir de quel bois se chauffent nos administrations belges et ce que nous serons réellement autorisés à mettre en place... Nous en dirons plus dès que les bases en seront jetées, espérons que ce ne soit pas un pétard mouillé...

J'ai souvent entendu dire que la vie s'arrêtait lorsque nous n'avions plus de buts, ni d'espérances en l'avenir... alors, si ce projet nous permet d'avancer, il aura déjà rempli une part de son rôle... 

Septembre 2013,…

Coyotte

 

il s’agissait d’un  pétard mouillé 

Sans entrer dans les détails, nous avions lancé le projet, créé un site internet et trouvé un comptable mais comme nous le craignions, les lourdeurs administratives, autorisations requises et assurances en tout genre nous ont découragé de poursuivre  dans cette voie. 

« …/… alors, si ce projet nous permet d'avancer, il aura déjà rempli une part de son rôle... » Ce projet a eu le mérite de nous faire avancer durant plus d’un an.

Depuis juin 2012, je me suis investi dans une asbl proposant des cours de tennis aux jeunes des communes environnantes.  Débutée par passion et pour combler mes temps libres, cette activité s’est vite avérée très envahissante et j’y consacre maintenant plus de temps que si j’allais faire mes 8 heures au bureau.  De son côté, Catherine, ma chère et tendre moitié depuis plus de 17 ans déjà, s’est vue offrir une place au sein d’une entreprise florissante  à proximité de la maison. 

Serions-nous, malgré nous, retournés à notre point de départ avant de décider changer de vie, en 2010 quand le boulot nous empêchait de vivre nos rêves ?

NON, non et non !  Tout d’abord, nous travaillons par plaisir et non plus par obligation.  Catherine prend maintenant le temps de déjeuner avec nous et ne quitte la maison que vers 8h00 et plus à l’aube.  Elle a 7minutes de trajet dont 5 à travers la campagne et rentre vers 16h30.  De mon côté, même si l’école de tennis est assez envahissante et demande de nombreuses heures administratives, je passe le plus clair de mon temps à jouer au tennis…c’est quand même mieux que de se lever à l’aube pour faire ses 8 heures à l’usine ou dans un bureau où généralement on passe son temps à rendre des comptes à plus con que soi…De plus, tout ceci ne nous empêche nullement de nous adonner à notre passion première et trop longtemps refreinée, les voyages…

Voilà donc où nous en sommes arrivés pour l’instant…  Plus de projet d’investissement ou d’expatriation, pas de tour du monde pour l’instant car cela demande de s’absenter trop longtemps au regard de nos activités en Belgique mais bien des voyages, des voyages et encore des voyages.  Notre but actuel est de découvrir et d’emmener notre fille aux quatre coins du globe.  Les destinations ?  Thaïlande, Vietnam, Laos, Cambodge, Birmanie, Japon, Inde, Tibet, Pérou, USA et Canada feront très certainement partie de nos prochaines étapes…

Pour l’heure c’est la Thaïlande alors; "Embarquement immédiat !!!"

Aéroport de Zaventem
Dans le Boeing au départ de Doha

 

 

Embarquement immédiat...c'est vite dit car nous avons bien failli ne pas embarquer du tout !  En effet, la veille du départ nous avions tout revérifier pour la 30ème fois et rien n'avait été oublié, surtout pas nos passeports en cours de validité et rassemblés avec l'ensemble de nos papiers importants. Vendredi soir, dernier check avant de fermer les valises et là... CATASTROPHE, il n'y a plus que deux passeports et le manquant est celui de France...  On ne s'emballe pas et on cherche partout, on lui demande 20 fois si elle ne l'a pas emporté à l'école pour montrer à ses copines, si elle n'a pas joué avec,...etc  Après une bonne heure de recherches infructueuses la tension est légèrement montée, France pleure toutes les larmes de son corps, Catherine pleure de nervosité et moi je m'efforce de rester le plus calme possible en claironnant que pour le retrouver on doit garder tout notre calme...En réalité je bous, ai envie de tout retourner, plus les minutes avancent, plus je nous vois de la revue et je sens que je vais faire un arrêt cardiaque mais rien à faire papa doit montrer l'exemple si on veut rester concentré...HAAAAAAA que c'est durrrrrrrrrrr

Bref, je vous passe les détails de nos fouilles et de l'ambiance mais sachez quand même que nous avons vidé le frigo, retourné les tiroirs de la maison, regardé entre chaque assiettes, vérifié les surgélateurs,...Finalement et après près de deux heures, la conclusion était que nous l'avions vu la veille au soir en faisant les muffins pour l'anniversaire de l'institutrice de France et que donc il devait être quelque part avec un ustensile ou ingrédient de la recette.  Il n'était ni dans la farine, ni dans le sucre, ni avec les oeufs dans le frigo alors il ne restait plus que le chocolat...  Et bien croyez-le ou non mais en ouvrant l'emballage alu dans lequel nous avions mis le chocolat noir non utilisé, nous avons retrouvé le passeport de France.  Un vrai miracle car pour le même prix nous le retrouvions 2 jours plus tard, après le décollage de notre avion en nous consolant devant la télé en s'empiffrant de chocolat... 

 

 

2 - Programme

 

N’ayant pas le temps de rester plusieurs semaines voire plusieurs mois sur place, nous nous sommes résignés à passer par une agence de voyage afin d’exploiter au maximum notre séjour et à ne pas perdre de temps en recherches diverses pour nos transferts et logements.  Par contre il était hors de question de nous embarquer dans des circuits bateaux pour des groupes souvent composés de petits vieux et où nous passerions 15 jours avec 2 retraités Bruxellois, une famille Liégeoise et deux abrutis qui auraient gagnés leur voyage en répondant à la couleur du cheval blanc de Napoléon sur RTL-TVI…

Comme à son habitude, Catherine a épluché tous les forums et tous les guides.  Ensuite, elle a mixé le tout à sa grande culture générale et nous a concocté un petit programme rien que pour nous.  Ensuite, nous avons contacté le tour operator « Sensation » spécialisé dans les voyages personnalisés afin de boucler nos diverses réservations, vols, transferts, visites, guides francophones et logements que nous avions choisis.  Résultat, après avoir refusé plusieurs propositions, nous avons finalement obtenu tous ce que nous demandions et pour nous trois uniquement…enfin sur papier car nous le vérifierons sur place d’ici peu… 

En gros nous partirons le 26/10 à 7h00 où une navette viendra nous chercher à notre domicile, nous décollerons de Zaventem à 10h55, arriverons 7heures plus tard à Doha au Qatar où nous resterons en transit durant 2h avant de repartir en direction de Bangkok où nous atterrirons à 7h00 heure locale c’est-à-dire à 1h du mat en Belgique.

Nous resterons 3 jours à visiter Bangkok et ses environs, ensuite nous aurions du prendre le train couchette durant 13h00 pour rejoindre Chiang Mai d'où nous partirons pour un trek de 4 jours à la rencontre des ethnies montagnardes du Triangle d’Or.  De retour sur Chiang Mai nous prendrons un vol intérieur vers le sud pour passer 6 jours dans une petite île paradisiaque près de Koh-Lanta où nous espérons revivre les merveilleuses expériences de snorkeling vécues au Mexique.  J'ai dit :"nous aurions du prendre le train couchette" car il y a eu 13 déraillements ces derniers temps et l'état a décidé de fermer la voie pour réfection.  Résultat le tour operator nous offre une nuit supplémentaire à Bangkok et prend également à sa charge un vol intérieur entre Bangkok et Chiang Mai...Coooool  

Nous ne passerons pas par tous les endroits incontournables de ce merveilleux pays mais, plutôt que tout faire au pas de course, nous avons préféré ciblé quelques points de chute et s’en imprégner correctement.  Si l’occasion nous est offerte, nous y retournerons pour compléter notre découverte…

Dans le prochain post je vous parlerai de notre premier jour en Thaïlande mais voici déjà une petite photo de notre pupuce qui a rapidement pris ses quartiers à l'hôtel ...A suivre

Puci prend ses aises